LES SALERS

La race et ses qualités


La Salers est présente depuis très longtemps dans les monts du Cantal.  Certains historiens estiment qu'elle serait issue de la péninsule ibérique. Tyssandier d'Escous est reconnu comme le rénovateur de la race Salers. Autour des années 1850,  il préconise l'amélioration à l'anglaise par l'accouplement des meilleurs sujets entre eux.
 
La vache Salers est caractérisée par une robe acajou et des cornes de couleur claire en forme de lyre. Son poids est d'environ 750 kg à l'age adulte pour une taille de 1 m 40 au garrot. La Salers est la seule race française mixte exploitée à la fois pour produire du lait pour la fabrication de fromages et de la viande.

Le système traditionnel d'élevage qui subiste encore dans le Cantal consiste à associer la production laitière pour la fabrication du fromage et la production de broutards ou veaux maigres. La traite est très caractéristique, puisque la Salers, vache très maternelle, ne donne son lait qu’en présence du veau.

La Salers présente des qualités d'élevage particulièrement intéressantes :

 

  • Elle est rustique : grâce à ses onglons noirs et ses excellents aplombs, la Salers est peu sujette aux boiteries. La Salers peut vivre sous des conditions climatiques difficiles et ne craint pas les fortes variations de température, grâce à sa robe acajou et à son poil long et frisé. De plus, la pigmentation brune de ses muqueuses lui évite les gerçures au pis et les affections oculaires. La Salers est capable de mobiliser ses réserves corporelles pendant une période de pénurie alimentaire, ceci afin d’assurer une production laitière suffisante pour nourrir son veau. Ses réserves sont rapidement reconstituées en période d’herbe.

  • Elle est maternelle : elle surveille et protège son veau. cette attitude lui permet de garantir la production d’un veau lourd sevré par vache et par an, sans complémentation et en toute tranquillité. La Salers étant capable de vivre parfois plus de 10 ans, ces résultats font de la race la championne en nombre de veaux sevrés dans la vie d’une vache.

  • Elle vêle facilement : c'est l’atout majeur de la race ! Grâce à son bassin légèrement incliné et surtout à son ouverture pelvienne exceptionnelle et inégalée, la Salers ne connaît pas de difficulté de vêlage.

  • Elle est bonne productrice : lorsque la vache est traite, la Salers peut produire jusqu’à 3000 kg de lait par an. Son lait possède des qualités exceptionnelles pour la transformation en fromages. En système allaitant, les aptitudes laitières de la race évitent à l’éleveur de complémenter l’alimentation des veaux, et font de la Salers la meilleure des nourrices.

 

  • Une viande de qualité : les animaux obtenus sont très demandés pour produire des taurillons dans les ateliers d’engraissement. Leur précocité, la couleur, le grain et le persillé de leur viande sont autant de qualités reconnues et appréciées des professionnels et des consommateurs.

Les spécificités de notre élevage


A la Ferme des Supeyres, les vaches Salers sont conduites exclusivement en système allaitant et les veaux têtent leurs mères. Ce système valorise très bien les qualités maternelles de la Salers  puisque c'est le lait de la mère qui assure seul la croissance du veau. Les vêlages ont lieu entre janvier et mars, ce qui permet aux veaux d’être suffisamment vaillants pour suivre leurs mères en estive et nous laisse la possibilité de vendre une partie des veaux comme broutards à l’automne.

Les vaches et les veaux sont mis à l’herbe vers le 15 avril. Ils assurent ainsi le déprimage des prés de fauche, avant de monter en estives vers la mi-juin. Louis passe alors du temps là-haut pour vérifier que tout va bien. Au début de l’automne, vaches et veaux redescendent des estives et pâturent alors les regains.

La première distribution de foin, équivalente à la rentrée en étable, s’effectue vers le 10 novembre. Les animaux passent l’hiver à l’étable, entravés avec un système d'attaches auvergnates.


Nos animaux sont issus des meilleures souches du Cantal : ils proviennent d'élevages reconnus (Gaec Brihat et Jean-Pierre Roussel)

Notre troupeau bénéficie d'un suivi technique de proximité régulier avec Bovin Croissance.

Nos animaux sont inscrits au Herd Book Salers.

Les bêtes vivent toute l'année entre 1050 et 1350 m d'altitude : cette confrontation avec les conditions les plus rudes leur permettra d'exprimer tout leur potentiel quel que soit l'endroit où vous les élèverez.

Exempts d'IBR (qualification A) nous sommes particulièrement vigilants sur la qualité sanitaire. Pour cette raison, nous n'acceptons aucun contact ou visite non professionnels des animaux.

Nos produits, génisses et taureaux, sont extrêmement dociles, gentils, doux voire affectueux. La petite taille de l'élevage nous permet de passer du temps quasiment individuellement avec chacun d'eux.

Louis, le responsable d'élevage, est titulaire d'un BTS Elevage. Il s'est beaucoup inspiré des méthodes du berceau de la race.

Nouveau :

Bien sûr, nous continuons à vendre des reproducteurs, mais depuis l'automne 2016, nous vendons aussi

de la viande Salers en caissette,

voir le blog ou la page Facebook pour plus d'infos

Louis0